contact@enquetemedia.org

MUGEFCI/ Contrat COMCI-OCEANE GROUP: Si les mutualistes savaient…!

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Le magasin d’optique de la MUGEF-CI, le COMCI, a été ouvert en 2018. Ce projet a été conduit par la Deuxième Vice-Présidente du Conseil d’Administration, Dr KAMARA ASSETOU. Mais comme la MUGEF-CI, cette filiale ne fait pas exception à la volonté de prédation et de pillage en règle de ses ressources. Cela s’observe tant au niveau de la gouvernance que dans la gestion courante.

Gouvernance du COMCI: saut dans l’incongruité 

Une gouvernance atypique pour une telle structure a été mise en place. En effet, ce magasin d’optique est structuré comme suit : un comité de direction composé d’un président et de deux autres membres, un directeur général, et une direction technique animée par un directeur technique et 07 agents. 
Côté émoluments , les membres du comité de direction et le directeur général perçoivent des indemnités quand les membres de la direction technique, représentant le personnel permanent eux, perçoivent des salaires. Total de la masse salariale,11 personnes !

A quoi sert l’effectif pléthorique du COMCI, si la gestion du magasin est externalisée ?

Le fournisseur exclusif du COMCI, OCEANE GROUP réalise ainsi une marge sur les équipements vendus avec un marché captif sous la main. Le gestionnaire du COMCI perçoit à ce titre, des frais de gestion allant de 7 à 10% du chiffre d’affaires !!! Ne vous étonnez pas, juste  du menu fretin pour une grosse structure comme la MUGEFCI…
Gestion courante
La gestion de COMCI, est marquée par la signature d’une convention avec OCEANE GROUP, spécialisée dans l’achat, l’Import, l’expert, la distribution, la vente de matériel optique et de machines de fabrication de verres, et la formation dans le domaine de l’optométrie. Par cette convention, OCEANE GROUP devait assurer :
• l’aménagement d’intérieur du local devant abriter le magasin sis à l’Avenue Franchet d’Esperey au rez-de-chaussée de l’immeuble « Les Arcardes », siège de la MUGEF-CI, au Plateau à Abidjan ;• la fourniture du matériel optique ;• l’assistance à l’ouverture ;• l’assistance à la gestion ;• le choix et la formation du personnel ;• et l’approvisionnement exclusif du magasin en équipements. 
Premier bémol : l’Aménagement intérieur du local
OCEANE GROUP a réalisé l’aménagement intérieur du magasin à 96 297 799 F FCA. Non pas pour construire une nouvelle bâtisse, mais juste modifier une partie du siège. 
Deuxieme haut fait: Fourniture de matériel optique
OCEANE GROUP a fourni du matériel optique nécessaire à l’ouverture du magasin d’un montant de 84 819 248 F CFA.

Ouf: l’Assistance à l’ouverture

OCEANE GROUP s’est engagé à apporter une assistance à l’ouverture d’une durée de 15 jours, qui a coûté 18 606 240 F CFA ! Les frais d’assistance à l’ouverture étaient-ils indispensables ?  Le comité de direction avait-il besoin d’une assistance à l’ouverture, alors même qu’il dit avoir débauché des opticiens de haut niveau et mis en place une administration d’ailleurs superfétatoire. 
La totale: Assistance à la gestion du magasin
Par cet acte, la MUGEF-CI confiait la gestion du COMCI à OCEANE GROUP. Cette session de la gestion à OCEANE GROUP est censée durer 5 ans.OCEANE GROUP devient par cette convention, le fournisseur exclusif en équipements optiques du COMCI. Ainsi, le COMCI n’a pas le droit de négocier avec d’autres fournisseurs même si OCEANE GROUP se révèle plus chèr. Si ce n’est pas un contrat leonin… Quelle ignominie pour un centre qui doit réaliser des bénéfices. Pourquoi faire d’une structure qui importe les verres, un fournisseur exclusif du COMCI, s’il n’y avait pas des arrières pensées ? La MUGEF-CI n’a-t-elle pas les capacités de s’approvisionner sur le marché international ?

L’ouverture du COMCI en 2018 qui devait participer à la création de valeur d’une part pour le mutualiste et ses ayant-droits, par l’acquisition d’équipements optiques avec un meilleur rapport qualité/prix et d’autre part, pour la MUGEF-CI, par une meilleure maîtrise des charges liées aux verres correcteurs, aurait ainsi été une autre occasion pour le conseil sortant, de se sucrer sur le dos des mutualistes.  Mais plus loin, le conseil sortant a été prévoyant. Chassez-le que  vous n’oterez rien à cette convention. En effet, ce contrat aux revenus gargantuesques prend fin en 2023 soit 2 ans après la fin de la mandature. Et gare a celui qui osera le remettre en cause! Toute rupture unilatérale de la part de la MUGEFCI, entraînerait de facto, trois années de frais de gestion à payer à OCÉANE GROUP!!! L’équipe de Mesmin Komoe est attendue sur la bonne gestion de la chose publique aux mutualistes et sur l ‘offre non seulement réelle mais surtout de qualité jadis promise -relisez le sermon de prise de fonction de Mesmin Komoé pour vous en convaincre – plutôt que sur des élucubrations d’outre tombe!

LA RÉDACTION