contact@enquetemedia.org

Hôpital général de Marcory/ Une femme meurt en couches dans des conditions bizarres

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Un spectacle incroyable s’est produit le samedi 24 juillet dernier à l’Hôpital général de Marcory. Causant, malheureusement, la mort de Loukman Kassenatou, 33 ans, qui venait à peine de mettre au monde son bébé, après une intervention chirurgicale.
Selon les informations  à la disposition d’Enquête Media, cette nuit de samedi 24 juillet aurait pu se passer autrement pour Loukman Kassenatou, si elle avait été prise en charge comme il se devrait. Le fait est que, après la césarienne qui s’est passée correctement, il y a eu une complication. Il fallait procéder à une opération d’urgence de la patiente, en l’intubant. Malheureusement, l’infirmier anesthésiste avait des difficultés pour intuber Loukman Kassenatou. Il fait alors appel à son supérieur hiérarchique, Dr G.H, qui n’était pas de service ce jour-là. A la grande surprise des sages-femmes et des membres du corps médical qui ont accouru face à l’urgence vitale, le médecin aurait exigé que ses frais de transport soient pris en charge, ou que l’ambulance de l’hôpital vienne la chercher là où elle se trouvait. Finalement,  ordre est donné à l’ambulance d’aller la chercher, vu l’urgence vitale. Pendant ce temps, la patiente lutte contre la mort. Hélas, peu avant l’arrivée de Dr G.H -qui travaille seulement deux demies journées dans la semzine- à bord de l’ambulance, une heure 30 après l’alerte, l’infortunée Loukman Kassenatou rendra l’âme.
Au grand désarroi du corps médical présent à son chevet et dans dans l’attente imminente  de l’arrivée de l’ambulance et de son passager spécial. Entre  être de service, ne pas l’être,  l’humanité est-elle remise en cause pour autant quand un patient risque de passer de vie à trépas surtout quand on n’est pas à des milliers de kilomètres de l’hôpital ?  Est-ce le Directeur dudit hôpital le chevronné  syndicaliste Atte Boka qui serait à la base  d’une telle prise d’aisance dans les horaires de travail ? Une attitude inqualifiable -soit-  pour quelqu’un qui a prêté le serment d’Hypocrate. Et qui pour l’occasion, aurait été fourbe, irresponsable,  inhumaine et hypocrite  (?!)
Après, le  Ministre de la Santé fera-t-il un repentir tardif pour rééquiper et moderniser cet hôpital comme il l’à fait en son temps, à Adzope et pour des faits quasi similaires?  C’est Mamadou Koulibaly  qui aurait encore  raison -hélas- en préconisant que tous se soignent ici bas!
LA RÉDACTION