contact@enquetemedia.org

Un diplomate trempé dans une « affaire d’emplois vendus » à l’ONU nommé ambassadeur au Canada.

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Le nouvel Ambassadeur de la république de Côte d’Ivoire au Canada avec résidence à Ottawa, Bafétigué Ouattara a présenté ses lettres de créances, 15/9/2021, à la gouverneure générale du Canada Mary J. Simon.

Bafetigué Ouattara, représentant permanent adjoint de la Côte d’Ivoire à l´ONU, au moment des faits en 2014, avait été déclaré persona non grata par Ban Ki Moon, en 2015, pour escroquerie, racket, et corruption.
Les faits qui lui sont reprochés remontent à l’époque où la Côte d’Ivoire devait fournir des éléments pour les contingents des casques bleus à Haïti. En effet, Bafétigué Ouattara va installer une grosse machine de racket et soutirer plusieurs milliers de dollars aux éléments ivoiriens qui souhaitaient intégrer les troupes onusiennes au nom de la Côte d’Ivoire. Bafétigué Ouattara sera nommé comme le  représentant permanent de la Côte d’Ivoire à l’ONU en dépit de ce scandale de corruption, après le limogeage du titulaire du poste, Youssoufou Bamba, qui a payé pour son manque de soutien au culte de la corruption.

Une l’affaire qui continue ternir l’image de la diplomatie ivoirienne à L’ONU.

L’enquête menée par la division des investigations du Bureau des services de contrôle interne de l’ONU est consignée dans un rapport «strictement confidentiel» de 49 pages produit le 20/8/2014. «le 24 juillet 2013, la Division des investigations du Bureau des services de contrôle interne [BSCI] a reçu des informations faisant état de possibles pratiques de corruption dans la sélection et le recrutement des policiers ivoiriens affectés en qualité de membres de la police des Nations Unies à des Opérations de Paix en Haïti et en République démocratique du Congo », indique l’introduction du rapport consultatif de l’enquête présenté au Secrétaire Général adjoint chargé des Operations de Maintien de la Paix, Hervé Ladsous, 22/04/2014.

Une certaine Mme Hubertine Foué avait été nommément et longuement citée. De son compte de la République démocratique du Congo, « Mme Foué a viré 18 834 dollars [hors frais bancaires] sur le compte de M. Bafetigué, Représentant permanent adjoint auprès de l’ONU de la République de Côte-d’Ivoire. Sur ce montant, qui a été viré en trois versements successifs les 4 juin, 4 août, et 10 août 2012, 13 000 dollars provenaient de policiers ivoiriens des Nations Unies à la MONUSCO le 29 mai 2012. » indique le rapport.

LA REDAC’