contact@enquetemedia.org

NCI-TELE-D’ICI/Affaire Yves de MBella, la Société Civile ivoirienne écrit à la HACA et dénonce…

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

La Société Civile ivoirienne a écrit à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), institution chargée de la régulation de la Communication Audiovisuelle en Côte d’Ivoire.
Dans une note dont vous avons reçu copie, les signataires saluent la HACA pour la promptitude et la célérité du prononcé de la décision du 31 août 2021 dans l’affaire «apologie du viol» où l’animateur Yves de Mbella a été suspendu pour une durée de 30 jours.

Pour la Ligue Ivoirienne des Droits des femmes de Désirée Deneo, CIVIS Côte d’Ivoire de Dr Christophe Kouamé, Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH) de Drissa Bamba , il y avait en l’espèce deux décisions à prendre : une pour le journaliste et la seconde pour le support de diffusion, son gérant : la NCI… Et il s’agit de l’APPLICATION de l’article 233.
La HACA, Autorité Administrative « indépendante » n’a pas dit « tout » le droit selon la loi 2017-868. Est-elle réellement Indépendante ? Pourquoi ne dit-elle pas le droit comme la loi l’y oblige ?
Les réponses restent attendues pour la crédibilité de l’Autorité Administrative « indépendante ».

LA REDAC’