contact@enquetemedia.org

NCI-TELE-D ’ICI-Affaire Yves de MBella/ La HACA s’en lave les mains et renvoie la balle à la Justice.

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

La Ligue Ivoirienne des Droits des femmes de Désirée Deneo, CIVIS Côte d’Ivoire de Dr Christophe Kouamé, Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH) de Drissa Bamba ont écrit à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), institution chargée de la régulation de la Communication Audiovisuelle en Côte d’Ivoire pour lui demander d’appliquer la loi. Pour ces OSC, il y avait deux décisions à prendre : une pour le journaliste et la seconde pour le support de diffusion, son gérant. Et ce , en application de l’article 233. Pour les OSC, la HACA, Autorité Administrative « indépendante » n’a pas dit « tout » le droit selon la loi 2017-868. En réponse, la HACA s’en lave les mains et renvoie la balle à la Justice.

Lire la réponse de la HACA