NCI-TELE-D ’ICI-Affaire Yves de MBella/ La HACA s’en lave les mains et renvoie la balle à la Justice.

NCI-TELE-D ’ICI-Affaire Yves de MBella/ La HACA s’en lave les mains et renvoie la balle à la Justice.

La Ligue Ivoirienne des Droits des femmes de Désirée Deneo, CIVIS Côte d’Ivoire de Dr Christophe Kouamé, Mouvement Ivoirien des Droits Humains (MIDH) de Drissa Bamba ont écrit à la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA), institution chargée de la régulation de la Communication Audiovisuelle en Côte d’Ivoire pour lui demander d’appliquer la loi. Pour ces OSC, il y avait deux décisions à prendre : une pour le journaliste et la seconde pour le support de diffusion, son gérant. Et ce , en application de l’article 233. Pour les OSC, la HACA, Autorité Administrative « indépendante » n’a pas dit « tout » le droit selon la loi 2017-868. En réponse, la HACA s’en lave les mains et renvoie la balle à la Justice.

Lire la réponse de la HACA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *