contact@enquetemedia.org

L’oiseau-livre : Sur la piste d’un incendie criminel ! Martine Coffi-Studer, Tagliante-Saracino, Bictogo font la fête sur la berge!

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

L’un des derniers vestiges, le Premier FOKKER F27 de Félix Houphouët-Boigny transformé en bibliothèque pour enfant est parti en fumée dans la nuit du 9 au 10 mai 2021.Décryptage ! 

Koné Dodo se réveille de son dodo …

Le premier avion de Félix Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire avait trouvé une autre vie – après avoir été sorti du cimetière de la base aérienne d’Abidjan. Depuis le 25 février 2006, après son transport, sous le commandement de Sidiki Bakaba, ex-directeur général du Palais de la Culture, le F27 est devenu L’Oiseau-Livre. Mais dans la nuit du 9 au 10 mai 2021, l’on assiste à l’irréparable. »Les coupables sont recherchés, il faut qu’on retrouve les coupables. (…) Il n’y a pas de branchement d’électricité dans l’engin, d’où est donc parti le feu ? Nous n’en savons pas grand-chose pour l’instant, nous n’allons donc pas anticiper. Une enquête a été ouverte par la police. Nous attendons les conclusions de cette enquête », a confié Koné Dodo le Directeur dudit Palais, à Vibe radio. (10/5/2021). Attendons donc. Mais…

En attendant la fin de l’enquête …

Laissé à l’abandon par Koné Dodo depuis son avènement à la direction du Palais de la Culture, l’oiseau-livre ne possédait ni livres, ni meubles. D’ailleurs où sont passés les livres que la première Dame avait offert à la L’oiseau-livre ? Par quelle alchimie ces livres se sont-t-ils retrouvés entreposés à Boundiali ? En réalité, l’avion Oiseau-Livre était vidé de tout son contenu, tant de meubles que de livres. C’était juste une carcasse, mais qui restait tout de même un symbole ! Déjà, trois semaines avant, Bomou Mamadou et Paul Madys et bien d’hommes de Culture, faisaient cas de leur inquiétude sur le fait que « l’avion » était en danger. Le terrain aurait été vendu à une Dame. Koné Dodo n’en est-il pas informé depuis sa prise de fonction en 2011? Maurice Bandaman, lui, était bien au fait. 

Berge de la culture : Ce qui était prévu après le Palais

Le plan initial de la Berge de la culture commençait du pont De Gaulle jusqu’à la société SDV. L’institut libanais d’enseignement (ile Av.1, Palais de la Culture Treichville) connu sous le nom d’école libanaise avait bénéficié d’un site à la Rivera dans la commune cossue de Cocody à Abidjan, et attendait la conclusion du volet financier avant de libérer les lieux. Seule la Garde Républicaine (GR), de par sa position stratégique, était difficilement déplaçable ; et cela va jouer sur la suite du projet. L’espace contigu à l’avion oiseau-livres devrait accueillir le Zénith (entre le pont de gaulle et l’oiseau-livre), une salle de 15 000 places : projet cher à Bédié. Deux plans avaient été proposés à cet effet. Le premier à deux niveaux : 10000 en bas et 5000 places à l’étage, un peu comme la salle 1500 places actuelle du Palais de la Culture. Et l’autre, 15000 places, long d’un trait. A ceux-là, s’ajoute l’hôtel de la Culture qui devrait être construit vers la Fédération ivoirienne de Football (FIF) actuelle.Mais lorsque la mouture actuelle a été livrée, les autorités d’alors n’ont fait aucun effort pour se doter d’un Arrêté de concession définitive (ACD) -sorte de document rendant la propriété définitive- de ces terrains devant abriter les projets sus-mentionnés. Alors les « prédateurs » et la « mafia » vont s’activer. Martine Coffi-Studer en a profité pour se faire « octroyer » le lieu où s’est posé l’Oiseau-Livre. 

Martine Coffi-Studer, Tagliante-Saracino, Bictogo

L’espace où se trouve la gare de la Société de transport Lagunaire (STL) a été « brigandé » par Adama Bictogo pour en faire sa gare lagunaire. A propos, Martine Coffi-Studer a remporté la bataille juridique qui l’opposait à Adama Bictogo sur ce bout de terre.La Fondatrice de la société Océan Ogilvy, un réseau de publicité présent dans une vingtaine de pays africains, ministre déléguée à la Communication (2005-2007), présidente du Conseil d’administration de la filiale ivoirienne du français Bolloré Africa Logistics, Martine Coffi Studer se présente, en outre, comme propriétaire du lieu où était posé l’Oiseau-Livre. Des « papiers » (vrais ou de faux-vrais) pour le prouver, elle en détient.

Que faire ?

Le projet que Martine Coffi Studer aurait pour ce lieu englobe tout l’espace et l’Oiseau-Livres qui occupait environ 1000 m² gênait. Que faire ? L’Oiseau-Livre laissé à l’abandon depuis par Koné Dodo depuis son avènement à la direction du palais de la culture en 2011, devenu un haut lieu de consommation de drogue (des quidams fumaient la drogue sous l’avion tandis que d’autres y jouaient au foot sur l’espace gazonné) ne devrait-il pas disparaître pour de bon afin que l’espace soit libre pour la construction de ce complexe ? Quand on sait que des fous et mordus de culture allaient s’y opposer par tous les moyens…Alors « commanditer » un incendie en de telles circonstances devient un jeu d’enfant en ces lieux devenus un fumoir pour les désœuvrés du coin. Et comme l’Etat réagit très lentement ou même pas, Martine Coffi-Studer pourra vite entamer son projet et mettre l’Etat devant le fait accompli.

Des plats à vous « couper » de terre !

Quant à Janine Tagliante-Saracino, ex-directrice de cabinet de Seydou Diarra, actuellement Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République de Côte d’Ivoire près la République italienne, près la République de Malte, près la République de Chypre, près la République de Monténégro, près la République d’Albanie avec résidence à Rome, elle est propriétaire d’un restaurant (dans la zone derrière la Garde Républicaine, à droite de la gare lagunaire), géré par sa cadette, dont les plats ne s’arrachent pas à moins de 10000 F FCA.

Entre la Culture et le Business, le choix est vite fait !

Pauvres de ceux qui penseraient que le développement d’un pays passe par la Culture. Où mettent-ils la politique du ventre ?Quand on brule L’oiseau-Livre, on pourrait donc tout brûler même les œuvres de l’esprit censées être immortelles et éternelles….A cause de son ventre !

LA REDACTION