contact@enquetemedia.org

CONOR-FIF-CAN 2022/ Un marché gré à gré de 370 millions FCFA à une Agence de communication !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Les éléphants de Côte d’Ivoire ont été éliminés de la CAN en 8ème de final par les pharaons d’Egypte.
Mais terminée cette douloureuse séquence, la gestion de la Can par le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (Conor-FIF) devrait être passée au scanner . www.enquetemedia.net y a mis le pied dans le plat.

Dao Gabala Mariam, la Présidente du Comité de normalisation de la FIF, nommée par la FIFA, le 14 janvier 2021

Un gré à gré de 370 millions 

Un marché de 370 millions F CFA gré à gré passé à une Agence de communication : Origin7 dirigé par Armel KOFFI, un « copain » de Prisca Sahiri, Secrétaire particulière de Dao Gabala. Cette Agence devrait organisée des Agoras, une sorte de « Villages CAN » à Abidjan. Il y’a eu des « Villages CAN » à Yopougon, Abobo, Koumassi avec Solibra. Les ivoiriens ont dû eux-mêmes s’en rendre compte de l’usage des millions (Sic !)

Origin7, parlons-en !
Dans la gestion du passage de 8 à 10 avec le nouveau plan national de numérotation (PNN), Origin7 avait été cité dans une affaire de 800 millions FCFA à l’ARTCI sous la gouvernance de Bilé Diéméléou. Son directeur Armel KOFFI s’en était défendu, mais des traces de 500 millions FCFA décaissés en l’espace de 4 mois (Août à décembre) à l’ordre de Origin7 avait été retrouvées :  -04/08/2020, après la conférence de presse du lancement du PNN, l’ARTCI a viré 200 millions FCFA sur le compte de Origin7.

-02/10/2020, soit deux mois après le premier acompte, l’ATCI a viré 170 millions FCFA sur le compte de Origin7 dans la même banque. -03/12/2020, soit deux mois encore après le deuxième acompte, l’ARTCI a viré 130 millions FCFA sur le compte de Origin7.

Dao Gabala, son assistance personnelle!

Dao Gabala a « cadeauté » Sahiri Prisca, son assistance personnelle avec laquelle elle est venue à la FIF, d’un contrat de consultance d’un montant de 30 millions de F CFA par an, soit 2.500.000 F CFA par mois. Laquelle assistance aurait bénéficié de Dao Gabala Mariam, d’une formation d’environ 27 millions de F CFA, financée par la FIF, alors qu’elle ne figure nulle part parmi le personnel de la FIF.

18 millions par mois pour la veille 

Xtramed , Origin 7 deux agences de relations publiques, de veille et de communication au service du Conor-FIF coûtent 18 millions FCFA (10 millions et 8 millions) par mois au Conor-FIF. Elles ont été choisies sans même une consultation restreinte pour savoir s’il y’avait des offres meilleures. Allons-y comprendre !

LA REDACTION