contact@enquetemedia.org

Éthiopie/ Après ses échecs en Centrafrique et en Guinée, Ouattara s’attaque au Tigre !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

La stabilité du régime d’Alassane Ouattara repose sur un accord secret défense signé en partenariat avec la France et les États-Unis. Lequel a débouché sur un don du territoire encadrant le 43e BIMA à Port Bouët (l’une des communes d’Abidjan), à la France. Ce legs est irrévocable et quels que soient les gouvernements à venir il ne pourrait être remis en cause, sauf décision de l’Etat-major français du 43e BIMA.

Cet accord datant du temps où Soro Guillaume était président de l’Assemblée nationale a vu la signature de tous les présidents d’institutions, condition exigée par la France pour garantir l’irrévocabilité de cette libéralité. Opportuniste à souhait, le Pouvoir Ouattara avec Ahmed Bakayoko comme ministre de la Défense, en profite pour se créer une force sécrète dite Force d’intervention extra territoriale.

A préciser que cette force a pour but d’intervenir sur des champs de bataille à l’étranger et n’a pas vocation à intervenir sur le territoire Ivoirien. Ainsi, cette escouade composée de soldats, de mercenaires burkinabé et Danois, d’Ivoiriens a été mise sur pied avec pour encadreurs et formateurs des légionnaires français. Côté entretien, cette armée est entièrement financée par un fonds spécial des Nations-Unies Unis. Pour l’histoire, c’est ce fonds qui a servi à armer les rebelles Syriens, et qui finance la force d’intervention navale qui veille sur la traversée des navires dans l’océan indien, contre les pirates somaliens. Effectif :  582 cyborgs aguerris aux techniques de guerre.

Dernière mission commando de ces barbouzes, un détachement s’est rendu dernièrement en république centrafricaine pour un déploiement tactique en vue de se préparer à un affrontement qui ne saurait tarder, sur le champ éthiopien. Aussi, une autre escouade de cette force s’est rendue à la frontière soudano- tchadienne (86 personnes). Avis aux rêveurs qui voudraient l’empêcher d’accéder au Graal, Téné Birahima Ouattara actuel ministre de la Défense aura en dernier recours ces chiens de guerre qui inexorablement le mèneront au pinacle !  Argument massue dissuasif, cette armée parallèle disposerait d’une force de feu plus puissante que l’armée régulière des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI.).

Le ballet incessant de militaires et d’aéronefs militaires américains sur le territoire de l’Érythrée et du Tigré démontre l’intérêt qu’ont les États-Unis à se déployer dans cette région du monde. Heureusement que ce que les USA veulent, « Dieu » ne veut pas toujours !

Black hawk Will be shut down (again) like in Somalia? Wait and see, time will tell us!

LA RÉDAC