contact@enquetemedia.org

Mugefci/Koné Colette, la «mère» de Assétou Kamara : Suspicion légitime de Fraude électorale !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Alors que les élections sont prévues pour le 11 décembre 2021, des électeurs s’interrogent sur la crédibilité de ce scrutin. Trop d’accointances et de connivences entre Mme Koné Colette, présidente du comité électoral national et Docteur Assétou Kamara, candidate aux élections appuyée par le Conseil d’administration sortant de Mesmin Komoé.

Sur cette image, Mme Koné Colette, DG de l’AIMRS (Agence Ivoirienne de Régulation des Mutuelles Sociales) et Présidente du Comité Électoral National (Arrêté n°62 MEPS/CAB du 30 Sept. 2021 portant nomination des membres du Comité Electoral National) devant organiser les élections de la MUGEFCI. A côté d’elle se trouve Docteur Assétou Kamara, médecin, 2e vice-présidente du Conseil d’administration sortant de la MUGEFCI, candidate aux élections qui bénéficie du soutien du CA sortant.

Ces images ont été prises lors de la campagne pour les élections municipales de 2018, dans la commune de Cocody. Koné Colette, et sa liste « Tous pour Cocody » composée de 50 personnes ont été investies le vendredi 14 septembre 2018, à Cocody.

A ces joutes, il y a trois ans, Assétou Kamara, très active dans la campagne jurait que « Koné Colette, une mère pour Cocody. Cocody a besoin de toi ». Bien plus qu’une maire, Assétou Kamara propose une « mère »

De quoi nourrir toute suspicion de fraude électorale qui pourrait être légitime. Quand on sait les conditions dans lesquelles et le forcing qui ont vu la nomination de Koné Colette, DG de l’AIMRS (Agence Ivoirienne de Régulation des Mutuelles Sociales) en tant que présidente du Comité Électoral National.

LA REDAC’