contact@enquetemedia.org

Exclu-Macagate/ Le “film” de l’évasion de Mohamed Tambedou, le “Spaggiari” !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

La police ivoirienne a publié aujourd’hui (22/06/22) un appel à témoins pour retrouver le désormais célèbre Mohamed Tambedou. C’est comme dans le film « les évadés » ou  « the Shamshank redemption ». Il est dès à présent, le “Spaggiari ivoirien”, à l’image du plus grand évadé de France, en 1977. Révélations sur cette évasion autant rocambolesque que loufoque !

La petite vie dorée de Tambedou , à la MACA !

Mohamed Tambedou, homme de 39 ans, Franco-Sénégalais, s’est évadé de la Maca, le jeudi 16 juin 2022. Alors qu’il purgeait depuis 2019 une peine de 10 ans de prison ferme après avoir été condamné pour trafic international de drogue. Il avait fait 8 années de prison en Angleterre avant sa condamnation en Côte d’Ivoire.

A la Maca, Mohamed Tambedou fréquentait la “communauté italienne” qui y est aussi incarcérée. Notamment, ceux qui ont été interpelés en juin 2019 et condamnés en février 2021 pour trafic international de drogue. Les larrons amis de Tambedu à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) qu’il fréquentait et avec qui il dejeunait, un groupe de personnes très futées, étaient donc Guiseppe Ramaglia, Vincenzo Giuliano, Angelo Ardolino et Antonio Cuomo. Ils (les 4 amis de Mohamed) étaient très introduits dans le milieu politique  et des affaires avec une entreprise de Bâtiments et travaux publics (BTP). Quand on sait comment les marchés juteux s’octroient en Abidjan…et l’intelligence de la Mafia italienne.

Attitude inhabituelle, la veille de l’évasion

Mohamed Tambedou avait prétexté effectuer une opération bancaire pour planifier son coup. La veille, il était en communication avec un travailleur d’une banque de la place. Puis on ne l’a pas vu de la MACA entre 16 heures 20 et 20 heures. Ensuite, il s’est longuement entretenu au téléphone avec un interlocuteur. Puis la nuit en cellule, il a longtemps conversé. Pour faire ses adieux!?

Evasion avec des millions ?

A la banque située à Cocody, Tambenou a retiré une rondelette somme. Serait-ce 20; 30; 39 ou 45 millions FCFA? Peu après, il a été récupéré par une petite escouade de 5 personnes qui l’attendait les pieds fermes. Deux véhicules l’attendaient déjà, selon un timing bien orchestré. La description des deux engins selon nos sources, une Mercedes GLK verte et une Toyota Land Cruiser noir avec les vitres teintées. Il se serait changé au sein de l’établissement bancaire. Serait-il entré dans la banque pour effectuer cette opération seule ou sous surveillance! ? Les caméras peuvent trancher.

Une résidence et non à la banque ?

Deux versions du lieu de l’evasion sont, dès lors, envisageables. L’une de la banque et l’autre « plus ou moins officielle» d’une résidence en zone 4.

En effet, le communiqué du ministère de la Justice reprenant la version des deux gardes pénitentiaires et de l’agent du service social qui avaient accompagné le Spaggiari des Lagunes ce jour, indique que selon ces derniers, le fugitif les aurait emmené dans une résidence en zone 4. D’où il se serait échappé par l’arrière-cour. Bizarre quand même que pour une autorisation de sortie qui a pour objectif une opération bancaire, l’on se retrouve aussitôt dans une résidence ! Quid du retrait éventuel de… millions de FCFA ? Tambedou se serait-il fait convoyer à une résidence après son retrait ? N’était-il pas plus facile de s’évader de la banque le magot empoché que de rallonger la tentative en allant ensuite en résidence ? Des complices l’attendraient-ils à la banque si l’évasion devait avoir lieu à partir d’une résidence ? Tant d’interrogations auxquelles les fins limiers ivoiriens devraient répondre.

Pour l’heure, une procédure pour évasion est ouverte à l’encontre de Tambedou et une autre pour complicité d’évasion à l’encontre de ces trois agents.

NB : Il faille faire vite ! N’oublions pas qu’Albert Spaggiari, qui en 1979, a été condamné par contumace -soit deux ans après son évasion-  est mort en 2008, sans avoir été capturé. Si Tambenou tenait de lui…

LA REDACTION