contact@enquetemedia.org

Examen du BTS/ Un Capharnaüm savamment organisé!

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Les résultats du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) de la session 2021 ont été proclamés en ligne le vendredi 10 septembre 2021, à 18 heures. La remarque est que depuis quelques années, cet examen souffre d’un bicéphalisme dans son organisation. En effet, il est organisé par deux directions centrales du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Il y a d’un côté la Direction des Examens et Concours (DEXCO) et de l’autre, la Direction des Systèmes Informatiques (DSI). La première s’occupe de la paperasse et ne sert que de faire-valoir quand c’est  la deuxième qui gère dans l’effectivité, l’organisation du BTS. Le chef d’orchestre en est un certain Maïga Abdou. De la ministre Ly Ramata Bakayoko en passant par Mabri Toikeusse pour aboutir depuis 2020 au Professeur Adama Diawara (actuel ministre), il est resté l’homme fort de l’examen du BTS. Lui seul détient les clés du système informatique de l’examen. Un logiciel qui permet de gérer de façon efficiente l’examen du BTS selon le tout-puissant Maïga Abdou! Et pourtant, la DEXCO a son expertise en la matière. Le Professeur Assoumou, alors Directeur des examens et concours du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique jusqu’en 2020, n’a pu rien y faire. Le Sieur Maïga Abdou reste l’homme incontournable de tout le processus.

Quid des délibérations !

Pendant qu’on y est, en quoi consiste les délibérations de l’examen du BTS qui se font à quelques heures de la proclamation définitive des résultats ? Tenez-vous bien , des professeurs des universités sont simplement  appelés à vérifier la conformité des notes inscrites sur les copies avec celles enregistrées à l’ordinateur, alors qu’un secrétariat permanent existe. Les enseignants d’universités devraient passer en revue des milliers de copies en quelques heures ! A la réalité, lors de ce simulacre de délibération, les acteurs font de l’échantillonnage.  Une activité inutile.

Si c’est la DSI qui organise le BTS et les autres concours, alors la suppression de la Direction des Examens et Concours  s’impose, pour économiser l’argent du contribuable. Au moins, on ne paiera pas des agents gratuitement, pour un travail qu’ils ne font pas!

LA REDAC’