contact@enquetemedia.org

Enseignement technique…/ Un système moribond entre amateurisme et pratiques rétrogrades

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Depuis quelques jours, les orientations des nouveaux bacheliers en grande partie dans les établissements supérieurs privés créent la polémique. Cela semble une pratique courante ces dernières années dans le secteur éducation-formation. Retour sur le processus bancal d’affectation de milliers de brevetés de la session 2021 à l’enseignement technique et la formation professionnelle.

Un « Shaddow-Cabinet » et un logiciel !

Courant fin août-début septembre 2021, la Direction de l’Orientation et des Bourses fait parvenir une liste de 12.000 candidats admis au BEPC (Brevet d’études du Premier Cycle) au ministère de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Un « Shaddow-Cabinet » est mis en place ainsi qu’un logiciel pour procéder aux affectations. Pendant ce temps-là, les résultats des affectations des élèves admis au BEPC sont déjà mis en ligne. Certains parents, en consultant les résultats de leurs enfants, ont remarqué qu’il est indiqué « affecté à l’enseignement technique et la formation professionnelle » sans préciser l’établissement d’accueil.
En réalité, le sort des enfants qui ont choisi l’enseignement technique et la formation professionnelle ou ceux qui y ont été affectés sans tenir compte de leur choix n’avait pas été décidé. C’est le vendredi 03 septembre 2021 jusque tard dans la nuit (minuit passé) que 8000 élèves ont été affectés dans les établissements publics de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Le comité restreint composé de membres du cabinet ministériel et de quelques directions centrales, du Directeur de l’Orientation et des Bourses (DOB) du ministère, resté droit dans ses bottes (normalement ce sont ses services qui devraient faire ce boulot) ont fait « ce qu’ils pouvaient faire ».
Les 5000 qui n’ont pas pu « entrer dans le logiciel » ont été déversés la semaine suivante dans les établissements privés de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. La célérité avec laquelle l’opération a été menée a fait des victimes. Des centaines d’élèves ont été omis. Un communiqué laconique viendra quelques jours plus tard leur demander de faire une réclamation pour espérer avoir une place dans un établissement certainement privé de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle.
En 2017, l’Etat ivoirien a concédé aux promoteurs d’établissements privés un pan de la formation professionnelle. Désormais, plus de 230 établissements privés, disséminés sur l’ensemble du territoire national, assurent des formations tertiaires et industriels pour l’obtention du BT (Brevet de Technicien). Souvent sous-équipés et en manque de personnels enseignants qualifiés, nombre de ces établissements font du bricolage en lieu et place d’une formation de qualité. Ces dans ces écoles-boutiques qu’ont été déversés 5000 enfants du pays.

Quid de ces concours !

Entre-temps, des milliers d’élèves se sont inscrits pour avoir accès aux établissements publics de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Les épreuves écrites de ce concours scolaire de la session 2021 se dérouleront ce week-end (25 et 26 septembre 2021) dans une centaine de centres de composition. Combien de places reste-t-il dans les établissements publics pour ces milliers de candidats ? Nous y reviendrons.

Amateurisme et de pratiques rétrogrades

Mais il est bon pour le Ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, Docteur Koffi N’Guessan, de nettoyer la maison de cet ordre d’enseignement. Trop d’amateurisme et de pratiques rétrogrades maintiennent ce ministère dans l’immobilisme. Le 13 septembre 2021 était la date officielle de la rentrée scolaire dans les établissements de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Une cérémonie solennelle de rentrée scolaire a même été organisée et présidée par Monsieur le Ministre himself le vendredi 10 septembre 2021 au lycée technique d’Abidjan à Cocody. Et c’est en fin septembre qu’un concours est organisé pour des apprenants qui doivent entrer dans le système cette année. Et Le résultat de ce concours est prévu pour début octobre 2021.

La REDAC’