contact@enquetemedia.org

Enseignement professionnel/ Docteur Koffi N’guessan s’essaie à la méthode Coué !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Quand on n’a pas confiance en ses collaborateurs, on les remplace!
Apparemment, Docteur Koffi N’Guessan, ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage (METFPA) n’a plus confiance en certains de ses collaborateurs. Ou du moins il préfère les contrôler ou jouer leurs rôles. On pourrait lui accorder le crédit de l’adage qui dit que la confiance n’exclut pas le contrôle.
Voici en deux actes, sa bonne petite méthode!

.Acte 1: Fin août, le ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation met 13.000 brevetés de la session 2021 aux fins de les affecter dans les établissements de l’enseignement technique et de la formation professionnelle. Parce qu’il a eu vent que des agents véreux de la Direction de l’Orientation et des Bourses (DOB) prendraient de fortes sommes d’argent avec les promoteurs des établissements privés pour leur affecter des élèves, le ministre décide de faire les orientations depuis son Cabinet. Un shaddow Cabinet a mis en place un logiciel pour l’opération qui s’est déroulée au cabinet en présence du Directeur de la DOB, resté droit dans ses bottes. Nous en parlions justement, dans un article précédent.

Acte 2: La Direction des Examens et Concours (DEXC) a organisé un concours d’entrée dans les établissements publics de l’enseignement technique et de la formation professionnelle les samedi 25 et dimanche 26 septembre  derniers. 18.068 candidats ont pris part aux épreuves écrites dans les 65 centres de composition repartis sur l’ensemble du territoire national. La semaine suivante, les corrections des copies ont eu lieu en 3 jours au Centre de Bureautique, de Communication et de Gestion (CBCG) de Cocody. Les résultats devraient être proclamés le jeudi 07 octobre 2021. Mais jusqu’à ce lundi 11 octobre, pas de résultats. Selon une source très introduite, le ministre de l’Enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Apprentissage, Docteur Koffi N’Guessan, a décidé d’auditer le processus. Toute la base de données ainsi que les copies des candidats ont été transmis au Cabinet pour une vérification. D’où le retard dans la proclamation des résultats. Pendant ce temps-là, les indemnités liées au secrétariat de ce concours ne sont pas encore payées alors que le pécule aurait déjà été décaissé. Si le Cabinet découvre des irrégularités, le chef du service Informatique, le sous-directeur des concours et même le Directeur de la DEXC, devraient en faire les frais. Les listes des admis à ce concours scolaire sont attendues pour une reprise effective des cours dans les établissements publics de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle où la rentrée scolaire 2021-2022 a été fixée au lundi 13 septembre 2021. Avé Koffi N’guessan!

LA REDAC’