Transport aérien / CORSAIR retire le pain de la bouche des Ivoiriens… !

Transport aérien / CORSAIR retire le pain de la bouche des Ivoiriens… !

Mme Helen Bergounioux, cheffe d’escale de la compagnie aérienne française CORSAIR à Abidjan s’en prend au gagne-pain de certains Ivoiriens œuvrant sur la ligne Paris-Abidjan. On les appelle les ‘’traders’’. Ce sont des voyageurs qui mercantilisent leurs nombreux déplacements hebdomadaires en avion entre les capitales ivoiriennes et française en offrant le service de céder leurs 46 kilogrammes de bagage en soute à des tiers qui ne voyagent pas. Et cela contre monnaie sonnantes et trébuchantes. Ce qui constitue une alternative de fret aérien à bas coût non illégal. Cependant, Helen  Bergounioux qui est la cheffe d’escale de CORSAIR en Côte d’Ivoire, est à la fois propriétaire d’une entreprise de fret aérien dénommée AIRFRET, et depuis quelques semaines, cette dernière mène la vie dure aux ‘’traders’’.

Quand certains sont débarqués de l’avion sans aucune forme d’explication, d’autres ne sont même pas autorisés à embarquer sur les instructions de dame Bergounioux. Résultats des courses, ces ‘’traders’’ se retrouvent avec des colis dont les contenus périssent souvent pour ne pas avoir été transmis à temps à leurs destinataires. CORSAIR vise clairement à se débarrasser de ces « ubérisateur » du fret aérien au profit de AIRFRET, entreprise de fret aérien classique et traditionnelle, propriété de leur cheffe d’escale Mme Helen  Bergounioux.

A côté de cela, CORSAIR vient de couper l’herbe sous les pieds de la compagnie nationale ivoirienne AIR CÔTE D’IVOIRE. Depuis le 6 décembre 2022, le Sénat, l’Assemblée nationale, le Conseil économique, social, environnemental et culturel, l’Assemblée des régions et districts de Côte d’Ivoire, et l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire ont signé des conventions de partenariat avec la compagnie aérienne française. Ainsi donc, tous les parlementaires ivoiriens et les membres des bureaux des autres institutions et organisations signataires bénéficient des avantages tarifaires qui peuvent aller jusqu’à -35%. Ces avantages s’étendent à leurs collaborateurs et à leurs familles. Si les choses doivent rester ainsi, les élus nationaux et locaux ivoiriens vont snober la compagnie nationale ivoirienne au profit de CORSAIR quand on sait qu’AIR CÔTE D’IVOIRE ouvre une ligne Abidjan -Paris en 2024 avec les deux nouveaux Airbus A330Néo qu’elle vient d’acquérir.

LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *