contact@enquetemedia.org

Tounvré (S/P de Gbon) – Mine/ Une catastrophe sociale et écologique en marche !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Dans le Département de Boundiali, le paisible village de TOUNVRÉ subit la furia d’un minier qui, depuis 2018 s’acharne contre ce beau village. De quoi s’agit-il ? La société ATEX MINING, créée en 2016, obtient un décret en 2017, grâce aux bonnes relations de ses actionnaires avec l’entourage de Bruno Koné, l’autorisant à effectuer des opérations d’exploration ciblant le lithium. (Voir décret portant attribution d’un permis de recherche minière pour le lithium à la société ATEX MINING RESOURCES SARL dans les départements de Boundiali et de Kouto. Confère Conseil des ministres du 06 décembre 2017). Atex Mining s’est emparé du lithium de Boundiali ! En 2018, l’entreprise s’attaque, à Tounvré (S/P de Gbon, département de Kouto), plutôt le lithium, elle cible l’or… Curieux !

La réaction des cadres du village.

En 2021 Atex Mining revient en changeant de stratégie. Elle cède 51% de ses parts à un partenaire, Firering Strategic Minerals, qui devient le nouvel exploitant de minerais.
Les conditions de cette curieuse cession seront décriées par la Mutuelle de développement de TOUNVRÉ (MUDETO) qui dans un courrier adressé au sous-préfet de Gbon, demande la résiliation pure et simple de ce projet : «L’arrêt immédiat de ces travaux d’exploration. La restitution par ces trafiquants, de tous les échantillons de minerais prélevés sans aucun contrôle. Le dédommagement du village à hauteur de 200 millions que ces trafiquants devront reverser au village. La résiliation pure et simple du décret prétexte utilisé par ces exploitants pour attaquer le village. ».
Contre toute attente, le sous-préfet refuse de répondre à cette dénonciation et mets les villageois en garde contre ceux qui s’opéraient à au projet.

Atex Mining et Firering Strategic Minerals

Détenteur d’un permis d’exploration pour le lithium, les deux boites ont quand même ciblé des minerais tels que l’or et le coltan. Ce qui constitue une grave violation du *Code Minier* et largement suffisant pour annuler le permis en cours et ouvrir la voie à des poursuites judiciaires. (Cf art.183 et 187 du Code Minier 2014).

Les exploitants ont déposé le 06 Août 2021 une demande de renouvellement du permis avec une extension sur l’or et le coltan, le Ministre des Mines n’avait pas encore signé ce permis qu’ils ont ciblé l’Or et le Coltan. Violation du code minier.  (Cf art.183 et 187 du Code Minier 2014).

Pis, l’activité en cours à Tounvré s’effectue sans aucun contrôle. Tout ce qui est retiré du sous-sol comme minerais de l’or et du coltan est stocké, sorti du village sans que ni le village ni le ministère des mines n’y ait un droit de regard. Les jeunes recrutés par la compagnie sont payés 3500 F CFA par jour et travaillent dans des conditions déplorables.

Déploiement des forces spéciales

Le préfet de Kouto, le sous-préfet de Gbon, le Commandant de Brigade de la gendarmerie de Gbon, le Directeur Départemental des Mines, le Magistrat Nanourou Bamba (Actuel DG du Centre National de Documentation Juridique), étaient tous présents, récemment à Tounvéré, pour une réunion relative à ce projet minier.  A leur suite, le président de la Mutuelle, président des cadres, avait organisé une rencontre, le 21 janvier 2022, pour dénoncer le « caractère illégal » de ce projet minier. Le lendemain matin, 22janvier 2022, les forces spéciales furent déployées. Une cohabitation forcée entre villageois et forces spéciales !

Le lithium est indispensable aux batteries lithium-ion utilisées dans les voitures électriques. Il est aussi très présent dans la fabrication d’un grand nombre de composants électriques et électroniques. Si la grande partie des réserves mondiales connues se trouve en Amérique Latine, l’Afrique commence à attirer le regard des investisseurs. En Côte d’Ivoire, la compagnie australienne IronRidge Resources est l’une des rares présentes sur le lithium. Elle est active sur les gisements de pegmatite et de spodumène de lithium dans la localité de Adzopé.

LA REDACTION