contact@enquetemedia.org

Espace aérien/ Air Côte d’Ivoire passe au long courrier avec deux Airbus A-330neo de 240 sièges !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Airbus a reçu une commande ferme pour deux A330neo (« neo » pour « New Engine Option ») de la part d’Air Côte d’Ivoire. L’accord a été signé, le 25 octobre 2022, au siège d’Airbus à Toulouse, en présence d’Amadou Koné, ministre des Transports, Laurent Kouassi Loukou, Abdoulaye Coulibalyrespectivement Directeur Général et Président du Conseil d’Administration d’Air Côte d’Ivoire et Philippe Mhun, Vice-Président Exécutif des Programmes et Services chez Airbus.


Avec l’acquisition de ces « aéronefs »
dont la livraison est prévue au 4ème trimestre 2024 pour le premier et au 2ème trimestre 2025 pour le second, Air Côte d’Ivoire va franchir le pas du long-courrier. Mieux, la compagnie nationale a opté pour une configuration cabine d’un total de 240 passagers répartis en quatre classes dont une Premium Economie. Après 10 ans d’existence, anniversaire célébré symboliquement en marge de la cérémonie de la signature de la commande des deux A330neo, Air Côte d’Ivoire opère actuellement avec une flotte de dix avions (trois A319, deux A320, un A320neo et quatre DHC-8 Q400)

L’Airbus A330neo et la Certification « verte »

Lancé le 14 juillet 2014 au salon aéronautique de Farnborough et intégrant des moteurs de dernière génération, une nouvelle aile et une série dinnovations aérodynamiques, lA330neo offre une réduction de la consommation de carburant et des émissions de CO2. A propos, l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) a accordé à l’Airbus A330neo, la nouvelle certification pour les émissions de CO2 de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI), une première dans le monde pour un avion de ligne. A partir du 1er janvier 2028, tous les avions neufs devront respecter cette norme, qui concerne la pollution atmosphérique mais aussi sonore. Le carnet de commandes pour lA330neo s’élevait à 275 appareils, fin septembre 2022.

Aéroport d’Abidjan entre monopole et coût élevé de services !

En 2018, l’Aéroport international Félix-Houphouët-Boigny a enregistré 2 187 868 voyageurs et l’objectif du concessionnaire de laéroport, AERIA (Aéroportinternational Félix-Houphouët-Boigny : actionnaires 27.1% SEGAP, 10% Gouvernement, 34.6% Investisseurs privés, 28.3% EGIS), est datteindre 5 millions de voyageurs en 2022. Mais si cette mission semble noble, l’Aéroport d’Abidjan demeure l’un des plus chers au monde avec un quasi-monopole des prestataires. La restauration et des métiers de la logistique sont tenus par Servair ( Entreprise française), la sécurité de lAviation Civile et de lImmigration est l’affaire de l’américain Securiport dont le siège se trouve à Washington DC, la sécurité et la fiabilité des passagers, des bagages et de toute personne travaillant dans le secteur aéroportuaire ivoirien sont gérées par le canadien Avisecure (Security Operations Center), la société koweïtienne de handling NAS (National Aviation Services) à travers NAS Ivoire est le fournisseur exclusif d’assistance en escale à l’Aéroport International Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan.
A L’Aéroport d’Abidjan, les prestataires de services en situation de grand monopole font exploser le coût des prestations au sol dans un environnement dépourvu de toute concurrence.

F. TAKI pour enquetemedia.org