contact@enquetemedia.org

Café-Cacao/Près de 700 millions FCFA pour célébrer Ouattara et narguer les paysans !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Les producteurs de café et de cacao ont décidé de rendre hommage au chef de l’Etat Alassane Ouattara. Et cela, dans le cadre des actions menées en faveur des producteurs de café et de cacao de Côte d’Ivoire. Cette manifestation dithyrambique, est prévue le mois de juin prochain.

Pour préparer cette cérémonie grandissime selon les organisateurs, c’est la bagatelle somme de 681 millions que Yves Koné devrait mettre à leur disposition. Le fayot en chef de ces producteurs, le sieur Koné Moussa, président du syndicat national des producteurs de Côte d’Ivoire (SYNAP-CI).

Déjà ce mercredi (11/5/22), le syndicat et ses membres ont entrepris une tournée de sensibilisation et de mobilisation dans plusieurs régions de production de café et de cacao.

Si l’initiative est bonne selon certains producteurs, le contexte ne s’y prêterait pas du tout ! D’autant plus que les producteurs traversent une période très difficile.

Entre autres le non-respect des prix, le non-paiement du cacao, le cumul des stocks dans des magasins à l’intérieur du pays… Et pour narguer le monde paysan, ceux-ci ont du mal à percevoir les 17 milliards promis en guise de soutien pendant la période de Covid-19.

Dans un tel contexte, il serait convenable d’organiser des assises avec tous les acteurs de la filière afin que des solutions soient trouvées aux problèmes récurrents de la filière, plutôt que de fanfaronner. « Est ce qu’un hommage au président peut améliorer nos conditions de vie ? » S’interroge un syndicaliste qui dénonce par la même occasion, une manipulation de la masse paysanne.

D’où viennent les 681 millions promis par le Conseil Café Cacao (CCC) pour les hommages ? Selon des sources au CCC, c’est encore une autre surfacturation pour satisfaire les « sbires » de Yves Koné. Et les « strapontins » de la manœuvre sont Koné Moussa et son syndicat, mais également le bras singulier de Yves Brahima Koné au sein des producteurs qui est la Fédération des organisations des producteurs de café – cacao (FOPCC) de Kambou Sié. Et dire que l’on se plaignait d’une gabegie dans la filière, sous le pouvoir de Laurent Gbagbo !

LA RÉDAC