contact@enquetemedia.org

Café-Cacao/ 20 millions FCFA ; la grève levée, une cérémonie d’hommage improvisée !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Mercredi 20 octobre 2021, une rencontre s’était tenue avec les acteurs du binôme Café-Cacao. Notamment, le Ministre d’État, Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani , le Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, Brahima Yves Koné, l’Association Nationale des Producteurs de Café-Cacao (ANAPROCI) de Koffi Kanga et le Syndicat National Agricole pour le Progrès (SYNAPCI) de Koné Moussa.

Le jour suivant , c’est-à-dire le 21/10/2021, les deux syndicats grévistes-ANAPROCI et SYNAPCI- qui avaient appelé leurs planteurs à occuper les délégations du Conseil Café-Cacao et à ne pas vendre leurs fèves, pour réclamer le paiement des primes promises pour soutenir la filière à la faveur de la pandémie de Covid-19, ont annoncé devant la presse nationale et étrangère, la suspension de leur mot d’ordre de grève. Et ce, jusqu’à un nouvel ordre.

Cerise sur le cadeau , ces producteurs de café-cacao projettent d’organiser une gigantesque cérémonie d’hommage au président Alassane Ouattara pour le remercier de sa sollicitude en leur endroit.

A la caisse !

Au cours de la rencontre du 20/10/2021, le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani a donné
l’assurance ferme du versement effectif de cette prime Covid-19 de 17 milliards FCFA pourtant annoncée par le gouvernement ivoirien il y a cinq mois. Il a pris le soins de blanchir Yves Koné en expliquant que ce dernier ne disposait pas des fonds en question. Mais les deux syndicats grévistes vont négocier une sortie pas trop glorieuse en demandant au Conseil Café-Cacao (CCC), le remboursement de leurs dépenses liées aux « frais de grève ». Ils passeront le même jour ( 20/10/2021) à la caisse pour se voir mettre à leur disposition une bagatelle de 20 millions FCFA. Et hop, le lendemain 21/10/2021, une grande conférence de presse est organisée pour suspendre la grève et rendre hommage à Ouattara.

LA REDAC’