contact@enquetemedia.org

Côte d’Ivoire -Tiassalé/ Alpha Sanogo, un « simple » (fonctionnaire) DAAF, pour qui les millions n’ont pas de secret!

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

C’est une étrange révélation que celle faite par le préfet de Tiassalé, le mercredi 1er juin 2022, à la salle de réunion de la préfecture de Tiassalé, à la fin d’une recontre organisée sur une affaire de morgue privée  construite dans une mosquée à l’insu des autorités sanitaires et administratives de la ville.

Des millions distribués à la pelle!

« Il y a quelques jours, je suis parti avec Alpha Sanogo, remettre en espèces la somme de 50 millions, au curé de l’église catholique pour l’aider à reconstruire l’église. Je dis bien 50 millions en espèces. Après ça, il a donné 2 millions en espèces à une autre église. Après il est allé dans une autre église où il a donné encore beaucoup d’argent.» Cette surprenante déclaration, le préfet l’a faite devant une trentaine de personnes dont des imams, des chefs de villages, les forces de l’ordre,  le sous-préfet, le Député-maire de Tiassalé, des agents de la préfecture, le directeur départemental de la Santé,  le directeur départemental de la Construction, des chefs religieux et quelques jeunes de la ville de Tiassalé, de même que les representants du nommé Sanogo Alpha. Comment un préfet, représentant le chef de l’Etat dans un Département, peut-il accompagner un fonctionnaire remettre en son nom propre, 50 millions FCFA en espèce, à un curé ? Les voies de l’argent sont vraiment insondables…

Des millions bien douteux!

Quelle activité économique mènerait ce fonctionnaire pour être capable de distribuer en une journée,  plus de 60 millions de Fcfa, en espèces, là où même des ministres qui le font très souvent au nom de leurs partis respectifs avec l’argent du contribuable, n’ont jamais osé ce genre de folies?

Un simple fonctionnaire aussi riche?

Selon les  informations obtenues par www.enquetemedia.org, le fonctionnaire  en question, n’est autre que le nommé Sanogo Dramane Alpha, délégué communal du Rassemblement des Houphouetistes pour la Democratie et la Paix (RHDP), au pouvoir . Quelle fonction occupe ce cadre dans l’administration publique et quel salaire touche-t-il par mois, pour être aussi riche? Eh bien, Sanogo Dramane Alpha, est l’actuel DAAF du ministère de la Santé, ministère dans lequel il serait arrivé il y a à peine un an. Avant cela, Sanogo Alpha était le DAAF du ministère de l’Éducation nationale, pendant le règne de Kandia Camara qu’il aurait suivie à la mairie d’Abobo où elle est l’actuelle maire. C’est de bonne guère,  on ne lâche pas des DAAF qui savent mettre quelques millions sous le boisseau! Est-ce au ministère de l’Education nationale que Sanogo Dramane Alpha a fait sa fortune ou alors possède-t-il des sociétés cachées, des biens cachés qui lui rapportent autant d’argent ? Où même  encore, ne serait-ce pas au ministère de la Santé que les DAAF gagneraient autant d’argent ?

Les dons en millions,  sa marque de fabrique.

Après la révélation du préfet de Tiassalé et en faisant quelques recherches, il est de notoriété publique que le même Sanogo Dramane Alpha, a donné en mars 2021, en espèces,  la somme de 10 millions à une autre église. Il aurait également donné le 28 mai dernier, la même somme à une autre église, comme l’a mentionné le préfet au cours de la réunion.  Croisez sa route donc et votre vie change, aussitôt!

Un hôtel,  une station, et c’est tout?

A Ndouci et à Tiassalé,  le nom de Sanogo Dramane  Alpha est sur toutes les lèvres tant les sommes qu’il déverse chaque week-end sur le terrain depuis plusieurs mois, sont énormes. Serait-ce son immense hôtel « Fleur de Lys» construite en quelques mois selon les informations, de même qu’une station d’essence dans la commune de N’douci sur la route de Tiassalé qui lui rapportent autant de bénéfices qu’il distribue ainsi ? A Tiassalé, comme le rapportent des enseignants en colère sur des plates-formes WhatsApp, l’Inspection de l’Enseignement Primaire ( IEP1), dirigée par un certain Abou, qui serait le porte malette de Sanogo Dramane Alpha, aurait été transformée en Guichet automatique où,  à longueur de journée, l’inspecteur, au lieu de travailler, distribuerait de l’argent et enregistrerait toutes les nouvelles demandes d’argent, au grand dam des agents, terrorisés à l’idée d’être affectés, à la moindre plainte.

C’est la coutume dans ce pays, hélas!

Dans un pays où le chef de l’Etat et le premier ministre ont déclaré la guerre à la corruption, à l’enrichissement illicite des agents de l’Etat (plusieurs dirigeants de sociétés d’Etat ont été débarqués récemment), il est surprenant de voir un fonctionnaire, qui plus est, un DAAF dans un ministère aussi sensible que le ministère de la Santé, ancien DAAF du ministère de l’Éducation nationale, il y a moins d’un an -on est encore loin du ministre- distribuer d’argent en espèces sans que cela n’interpelle les strucures de lutte contre la corruption comme la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, le Parquet Financier et le Ministère en charge de la lutte contre la corruption de Zoro Bi Ballo. Mais ce n’est pas du tout étonnant quand un simple agent du fisc ou des Douanes en un clignotement,  se construit des immeubles! Et c’est la pauvre population qui ploie sous le faix des taxes pour renflouer les caisses de l’Etat! Avec tout cela, vous demandez à nos politiciens de parler d’alternance comme si  un festin, pantagruelique fusse-t-il,  a une fois suffit à un ogre?

LA RÉDACTION