contact@enquetemedia.org

CONTRIBUTION / AFRIQUE : ET SI NOUS REECRIVIONS L’HISTOIRE ?

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Tout le monde le constate, il y a longtemps de cela qu’il nous fallait écrire notre propre histoire. Nous, en parlant des Africains, bien sûr! Et la guerre en Ukraine nous conforte davantage dans cette position. Sans parti pris aucun, force est de constater et c’est un fait, qu’on veut nous imposer une manière de voir. Les médias pro-russes subissent des sanctions en Europe. Les « bons » supposés être les occidentaux, veulent nous dire qui est le méchant dans cette histoire et nous devions nous aligner sur leur position, quand bien même nous ne la partagerions pas tous! Les bombes lâchées sur la Lybie devraient être applaudies parce qu’elles participaient de l’imposition de la démocratie. Pauvres arabes qui ne savent pas apprécier la douce mort causée par le sauveur OTAN!

Et bien sûr, cette vision occidentale du monde n’est pas récente. Nous en sommes victimes depuis trop longtemps, depuis des temps immémoriaux, affirmerons nous! Que savons-nous des deux guerres mondiales et de leur origine ? Seulement ce que les vainqueurs d’hier ont bien voulu nous faire gober. Eux qui n’étaient que les bons, dans ces conflits mondiaux… Le grand méchant Hitler, les pauvres Juifs, le scélérat Japon, voilà tout ce que nous autres devrions retenir dans l’histoire et c’est à n’en point douter, le cas actuellement. Ce n’est pas pour autant certain que ceux qui ont étudié au Japon aient cette même version dans leurs cours d’histoire.

L’histoire de la colonisation en Afrique est truffée de ces contre-vérités. Des chefs de tribus analphabètes signant des traités pour céder leurs terres aux colons. Eh oui ! A l’époque, il leur suffisait uniquement d’apposer leur pouce sur une feuille que leur tendait le colon s’exprimant dans une langue baragouinee qu’ils ne comprenaient pas du tout, et le tour était joué. De là vinrent souvent toutes ces révoltes qui furent réprimées par les Européens qui eux, avaient des armes bien supérieures aux pauvres sagaies, arcs et flèches des indigents indigènes. Et c’est bien cette histoire qu’on nous apprend dans nos livres. On a omis d’y ajouter tous ces massacres de nègres, ces têtes coupées et exhibées sur des poteaux pour montrer l’exemple. Des crimes contre l’humanité furent perpétrés en Afrique sans que cela ne figure dans les livres adressés aux colonisés. On nous a appris à haïr le Japonais et l’Allemand. Et notre subconscient l’a enregistré.

Quel différence il y a-t-il entre la Shoah et le massacre de jeunes palestiniens par l’Etat d’Israël, de nos jours ? Seulement la perception de l’Occident fait la différence et elle a tendance à nous l’imposer. Tenez par exemple, l’industrie hollywoodienne a participé de tout temps à nous imposer des ennemis. C’est ainsi que le Russe, l’Arabe, sont toujours les méchants, à l’écran.

L’on a depuis longtemps cherché à créer une race d’abrutis. C’était fait sciemment et nous Africains, sommes tombés allègrement dans le panneau, comme du beurre fondant dans une poêle qui mijote sous un feu doux. Il est donc temps pour nous de réviser l’histoire en général et notre histoire, en particulier. Tous les peuples l’ont bien compris. Alors levons-nous et libérons-nous de ces chaînes de la prison mentale. Notre avenir en dépend. La preuve, personne n’a jusque-là oser déclarer l’esclavage crime contre l’humanité et dédommager l’Afrique. On ne se borne qu’à retenir la sacro sainte mission civilisatrice teintée tout de même de moult pratiques dolosives visant à piller nos royaumes. Il est temps de se lever et comme l’a dit Bob Marley, de l’esclavage mental. Quand l’Afrique comprendra et se réveillera…. Mais en attendant, Avé l’Occident!

MAURICE CARÊME