contact@enquetemedia.org

« Affaire 790 Millions FCFA à Klass C’» / une volonté manifeste de détournement !

Partager l'article :

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on pinterest
Share on email

Après la sortie du ministre Touré Mamadou sur LifeTv, et le communiqué de l’Agence Emploi jeunes (AEJ) qui a suivi, il y a encore des zones d’ombres.

En effet, en 2016, Charles Kougnon obtient un prêt de l’Agence Emploi jeunes (AEJ) de 790 millions de FCFA pour l’installation d’une chaîne de 100 salons de coiffures franchisés.
Il en installe 17 salons donc 83 restants. Alors que même la moitié des salons n’est pas encore installée, les fonds sont totalement décaissés.

Qu’est-ce qui explique cette célérité soudaine ?

Le communiqué dit que le promoteur s’est détourné du but initial… Donc pas de suivi et évaluation lors de la mise en place ou installation ?
Pourquoi remettre une telle somme à un individu quand on sait que les montants sont plafonnés même pour les projets structurants.
Un tel décaissement peut-il se faire sans l’aval du ministre lui-même.

Volonté manifeste de détournement

@enquetemedia.org est a même de confirmer que le dossier « Klass C’» n’est pas passé au département « risques garantis » de l’agence Emploi Jeunes ( AEJ ) , un service qui contrôle les risques associés aux garanties bancaires mises en place.
Les responsables de l’Agence Emploi Jeunes (AEJ ), le ministre et son cabinet ont pris le soin d’éviter ce service. Toute chose qui voudrait dire que le dossier n’a pas suivi tout le processus normal mis en place pour le décaissement. Ils ont contourné le département « risques garantis » avec une intention manifeste de pomper les fonds.

Situer les responsabilités

Trois personnes devraient être interrogées dans cette affaire. Elles sont encore vivantes et sont à des postes au niveau du gouvernement et de l’AEJ. Il s’agit de :
1 – Le ministre Sidi Touré, Ministre de la Promotion de la jeunesse, de l’Emploi des jeunes et du Service civique , au moment des faits .
2 – L’administrateur principal de l’Agence Emploi jeunes (AEJ), Jean Louis Kouadio
3 -Le directeur du financement ( en ce moment ), Herman Nicoué, administrateur adjoint de l’Agence Emploi Jeunes.
Pourquoi une telle imprudence du ministre et ses collaborateurs ?

LA REDACTION